Accès Direct  Accès Direct  

entreprises pano

Economie & emploi



L’AFPI, centre de formation des métiers de l’industrie, investit 1,8 millions d’euros pour équiper ses cinq centres des Hauts de France, en robots sophistiqués. Les jeunes en alternance et les personnes en formation accèdent à cet apprentissage. 

Patrick Colin, Directeur Général de l’AFPI dont le siège social est situé dans le Parc  la Pilaterie rappelle que l’AFPI doit son origine à l’Union des Industries et des Métiers de la Méttalurgie. Aujourd’hui, toutes les formation de ce secteur, dans tous les domaines, sont proposées par cet organisme privé.

 Le grand défi reste la robotique. C’est pourquoi, dans le cadre d’une meilleure vulgarisation des connaissances, l’AFPI investit 1,8 million d’euros. « Certaines machines restent sur place, d’autres sont déplacées dans nos autres centres de Dunkerque, Valenciennes, Boulogne-sur-Mer, Hénin-Beaumont afin de permettre une plus large formation. Les métiers évoluent mais l’intelligence de l’homme reste primordiale. Nous rendons accessibles ces savoirs déterminants. »

Une fois par mois l’AFPI procède à des portes ouvertes de l’apprentissage. L’industrie augmente ses recrutements de 20 % par an. « Les jeunes sont invités à découvrir les métiers et à rencontrer les recruteurs. Il n’est pas trop tard, ce 6 juillet, pour se lancer. Par définition, étant constamment en relation avec l’industrie, nous jouons le rôle d’interface. Les enjeux sont forts. »

Avec une prochaine extension de 400 m2, le siège de Marcq, affiche ses prétentions. Plus de 60 années d’existence, 160 collaborateurs, 11 500 stagiaires en formation continue, 900 jeunes en formation initiale, 1 400 partenaires… l’AFPI reste la courroie de transmission de l’industrie du futur.

Plus d'informations ici

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris