Vie municipale


Une ville inclusive

Marcq-en-Barœul est une ville où il fait bon vivre et où chacun peut trouver sa place. C’est une ambition que nous portons chaque jour au sein du groupe majoritaire.

L’inclusion des personnes en situation de handicap n’y fait pas exception. Depuis toujours, la Municipalité accorde une attention toute particulière pour les personnes porteuses de handicap. Parce que ce sont des citoyens à part entière, il est nécessaire de les inclure pleinement dans la société. Faciliter l’intégration, les déplacements et être attentifs aux personnes en situation de handicap, quel qu’il soit, est depuis longtemps une priorité de la Ville.

La Ville a toujours accordé une place importante au développement des politiques en faveur des personnes porteuses de handicap et dans la création de structures favorisant l’inclusion comme par exemple l’institut médico-éducatif Le Mesnil de la Beuvrecque géré par les Papillons Blancs, la Maison d’accueil spécialisé La Gerlotte, la résidence « Un Toit et Moi » qui héberge des adultes handicapés en quasi-autonomie ou encore avec l’ouverture de la crèche La Buissonnière qui disposera de 10 places pour des enfants en situation de handicap.

La Ville a également la chance de compter sur un milieu associatif riche et mobilisé sur cette question. Parmi les associations marcquoises, plusieurs proposent des activités ouvertes aux personnes porteuses de handicap comme Danse Création ou Rire de Soie dans le domaine culturel mais aussi avec la création de sections adaptées dans les clubs sportifs.

La transition écologique est au cœur de nos préoccupations

L’année 2022 l’a rappelé, les questions environnementales sont plus que jamais au cœur des enjeux des prochaines années et nous concernent tous.

La Ville de Marcq-en-Barœul s’engage depuis toujours pour répondre aux préoccupations environnementales de notre temps. C’est dès 2004 que la Ville a mis en place un Agenda 21 et s’est lancée dans la mise en place d’action de sensibilisation et de préservation de notre environnement, à l’image de la création du quartier des Belles-Terres, qui entérine la préservation de 450 hectares de terres agricoles.

Ces actions ont été entreprises dans le souci de faire prendre conscience que l’écologie est certes de la responsabilité des États et des acteurs publics, mais qu’elle est aussi du ressort de chacun au travers de gestes ou de comportements simples et de bon sens que chacun, à son échelle, peut accomplir. C’est dans ce sens que nous avons rejoint la démarche des « familles zéro déchet » : ce défi s'adresse à tous les habitants qui souhaitent réduire leurs déchets. Pour vous aider à atteindre vos objectifs, la Ville vous donne les clés de la réussite : un peson pour peser chaque semaine les déchets, un accès à la plateforme commune et la possibilité de participer à des dizaines d’ateliers pour apprendre à concevoir vos cosmétiques, vos produits ménagers ou pour consommer autrement.

Mais l’écologie, ce ne peut être tout ou rien : on ne peut pas tout chambouler du jour au lendemain au risque d’engendrer parmi nos concitoyens les plus modestes une grande souffrance. L’exemple de la mise en place des Zones à Faibles Émissions (ZFE) l’illustre bien : ces zones ne permettront plus à certains véhicules anciens de circuler dans notre ville et excluront ainsi beaucoup de nos concitoyens modestes qui n’auront pas les moyens de changer de voiture.

L’écologie ne doit pas se faire contre les Hommes. Elle ne doit pas être un nouvel antihumanisme. Mais aussi parce que nous ne pouvons pas nous permettre de rater cette transition écologique et que le temps presse, il faut croire au progrès, à l’innovation qui peut nous offrir de nouvelles solutions pour aller vers un mode de vie durable où chacun à sa place.

Une situation tendue pour les collectivités locales

Tout comme de nombreux foyers, les collectivités locales souffrent de l’augmentation des prix et notamment des prix de l’énergie. La Ville de Marcq-en-Barœul n’y fait pas exception et c’est sous le signe de l’incertitude que la Ville aborde cette nouvelle année. L’augmentation importante des prix de l’énergie va avoir un impact sur les finances de la Ville.

Pour autant, parce que la gestion a toujours été particulièrement rigoureuse, la Ville est en mesure de faire face à ces augmentations sans impacter les revenus des Marcquoises et des Marcquois. Comme nous nous y étions engagés, cette année encore, les taux locaux d’imposition votés par la Ville n’augmenteront pas.

Cette année sera marquée également par le commencement de projets utiles et attendus par les Marcquois et pour lesquels vous nous avez élus en 2020. Ce sera notamment le cas d’une halle sportive couverte à proximité de la Ferme aux Oies, le doublement de la salle de sport rue Delcenserie, l’ouverture de la maison de la transition écologique, la poursuite de la création ou la rénovation de pistes cyclables et bien d’autres…

Parce que notre Ville appartient à tous, notamment aux jeunes et à nos enfants, il nous faut imaginer Marcq-en-Barœul dans les 10, 20 et même 50 prochaines années. C’est dans cette vision d’avenir que s’inscrit l’ensemble de nos projets, qui n’ont d’ailleurs réellement de sens que parce qu’ils concernent autant les Marcquois d’aujourd’hui que de demain.

Louis Randoux, Conseiller municipal délégué aux Grands Evénements et au Conseil des Jeunes


Retrouvez-nous aussi sur
 
icone facebook   icone instagram   icone twitter   icone youtube   icone linkedin